Standard De race

Caractéristiques générales
Avec sa tête ovoïde, le Bull-terrier est pour le moins doté d'un physique original. Très musclé et compact, il est bâti tout en force. Sa robe, au poil court, luisant et dur au toucher, peut être blanche immaculée ou allier le blanc à la couleur fauve ou bringée. Sa queue est courte et portée horizontalement. Le Bull-terrier possède de petites oreilles dressées. Ses yeux très foncés, étroits et disposés obliquement ont un éclat perçant. Bien qu'obstiné, cet animal vif, intelligent et résolu sera d'une agréable compagnie.
La taille du Bull Terrier miniature n'excède pas 35,5cm.
 
HistoriqueHistorique
Fervents spectateurs de combats opposant taureaux et Bulldogs, les Anglais eurent l'idée, vers 1830, de croiser ces derniers avec des terriers, créant ainsi le Bull-terrier, animal plus agile, qui fut vite surnommé "le gladiateur de la gent canine".
 
Caractère et EducationCaractère et Education
Le Bull-terrier actuel ne présente plus, heureusement, les caractéristiques pour lesquelles il a été créé. Des dizaines d'années de sélection rigoureuse l'ont rendu plus apte à la vie domestique et en ont fait un admirable chien de compagnie. Le Bull-terrier est un chien très sociable, il voue une admiration sans borne à son maître, aux membres de la famille. Cet attachement s'applique aux humains en général, ce qui en fait un bien piètre gardien. Dynamique et joueur, il a besoin de vraies promenades et de séances de jeu pour s'épanouir. La solitude, l'ennui et l'inactivité lui sont difficilement supportables et le rendent destructeur. De ces ancêtres terriers, il a gardé ce caractère têtu tellement représentatif de la race. Obstiné, enjoué, affectueux et un brin facétieux, voici en résumé le bull-terrier. Certains le disent dominant, d'autres diront qu'il ne cède pas facilement: il a assurément un caractère entier. La cohabitation entre mâles est donc à éviter fortement. Il accepte volontiers la compagnie d'autres animaux pour peu qu'il y ait été sociabilisé précocement. Comme tout terrier, le Bull-terrier s'éduque: des règles claires et strictes doivent être établies dès l'arrivée à la maison. Il saura vous mettre à l'épreuve avec ses clowneries, vous devrez ruser et ne pas céder pour lui apprendre un ordre ou vous faire obéir. Il est fortement conseillé de l'amener en club d'éducation le plus tôt possible afin de le sociabiliser et de transformer les séances de travail en amusement. En raison de l'attachement à sa famille, il est essentiel de lui apprendre la solitude et le détachement pour qu'il puisse vous attendre sereinement quand vous vous absenterez.
 
Alimentation et SantéAlimentation et Santé
Une alimentation correcte et équilibrée est indispensable pour une bonne croissance et une bonne santé. Attention à la suralimentation, le Bull étant gourmand, l'embonpoint aurait de lourdes conséquences surtout lors de la croissance. L'alimentation industrielle choisie par la majorité des éleveurs et propriétaires, est le moyen le plus facile à un coût acceptable. La ration ménagère plus coûteuse et fastidieuse doit être parfaitement équilibrée et complémentée par des vitamines et minéraux, particulièrement pendant la croissance. Entretien : par son pelage court, son entretien est facile et un brossage de temps en temps éliminera le poil mort. Le bain occasionnel sera effectué avec un shampoing pour chien parfaitement adapté à sa peau (attention aux réactions allergiques provoquées par des shampooings bon marché). En période de fort ensoleillement, prévoir une crème de protection solaire à appliquer sur les zones non recouvertes de poils (oreilles, pourtour de la truffe, ventre). Une inspection régulière des oreilles suivie d'un nettoyage effectué à l'aide d'une gaze (éviter l'utilisation du coton tige) est conseillée au moins une fois par mois. Il est utile d'habituer le chien à la coupe des griffes dès le plus jeune âge. L'ergot n'étant pas au contact du sol il ne peut s'user et l'on veillera à ne couper que la partie morte. Une lime peut aider à terminer ce travail. Santé : une visite annuelle chez le vétérinaire est un minimum pour effectuer le rappel de vaccins et faire un bilan. Une vermifugation bi-annuelle (pour un adulte) ainsi qu'une prévention contre les tiques (dans certaines régions de France) et puces sont indispensables. Les principaux problèmes de santé du Bull-terrier concernent la peau (sensible aux allergies) et plus particulièrement chez les chiens à robe blanche, moins fréquents pour les chiens à robe de couleur, des troubles rénaux, cardiaques et la surdité.
 
Vivre en villeVivre en ville
Il aime les sorties avec son maître plutôt que d'être délaissé dans un jardin si grand soit-il. Le Bull peut vivre en appartement pour peu qu'on lui consacre du temps pour une grande ballade (d'une durée d'une heure) afin qu'il puisse dépenser son énergie, plus une à deux promenades plus courtes au cours de la journée. Une activité sportive sans excès, et même natation pour certains, lui fera garder la forme. Il aime, une fois défoulé, consacrer de longs moments de repos dans un coin douillet (le canapé est son lieu de prédilection). Pour le chiot qui semble infatigable, son maître saura modérer son enthousiasme en incluant dans ses promenades citadines, écourtées mais plus fréquentes, des exercices de "bonne conduite sociale" tels que déjections dans le caniveau, interdiction de sauter sur les piétons et cyclistes, marche à la laisse sans traction, pas d'aboiements intempestifs, etc.... Qu'il soit Bull des villes ou Bull des champs, il est très joueur et appréciera des séances de jeux avec son maître.

 

(Standard FCI N° 359 / 23.12.2011 /F)
BULL TERRIER MINIATURE
Miniature Bull Terrier
TRADUCTION : Prof. R. Triquet. Mise à jour : J. Mulholland
/ Version originale : (EN).
ORIGINE : Grande Bretagne.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR
: 05.07.2011.
UTILISATION : Terrier.
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 3 Terriers.
Section 3 Terriers de type bull.
Sans épreuve de travail.
BREF APERCU HISTORIQUE : C’est un certain James HINKS qui a
fixé le type dans les années 1850 en sélectionnant la tête en forme
ovoïde. La race, dans son type actuel, a été exposée pour la première
fois à Birmingham en 1862. Le Bull Terrier Club a été fondé en 1887.
A propos de cette race, ce qui est vraiment intéressant est que le
standard stipule très clairement « Il n’y a pas de limite de poids ni de
taille. Le chien doit donner l’impression d’avoir le maximum de
substance par rapport à sa taille, en tenant compte de la qualité du
sujet et du sexe. Il doit toujours être bien proportionné. »
Un modèle de plus petite taille est connu depuis le début du 19ème
siècle mais il a été délaissé avant la 1ère Guerre Mondiale au point
d’être retiré des registres du Kennel Club en 1918. En 1938 il a été
relancée par un groupe d’enthousiastes mené par le Colonel Richard
GLYN qui a formé le Miniature Bull Terrier Club. Le standard est
identique à celui du Bull Terrier avec l’exception d’une limite de taille.
ASPECT GENERAL : Bâti en force, musclé, bien proportionné et actif,
l’expression est vive, résolue et intelligente. Il est unique par son
chanfrein descendant et sa tête ovoïde. Quelle que soit sa taille, les
caractères sexuels des mâles et des femelles doivent être bien
marqués.
COMPORTEMENT/CARACTERE: Courageux, plein d’entrain et
enjoué. De tempérament égal, il est soumis aux ordres. Bien
qu’obstiné, il est particulièrement gentil avec les gens.
TETE: Elle est longue, forte et pleine de substance jusqu’au bout du
museau, mais elle n’est pas grossière. Vue de face elle est ovoïde et
parfaitement remplie, sa surface étant exempte de creux ou de
dépressions. Le profil s’incurve doucement vers le bas, du sommet du
crâne à la truffe.
REGION CRANIENNE:
Crâne: La partie supérieure du crâne est presque plate d’une oreille à
l’autre.
REGION FACIALE:
Truffe: Noire ; à l’extrémité, elle est inclinée vers le bas. Les narines
sont bien développées.
Lèvres: De lignes pures, serrées.
Mâchoires/dents: La mâchoire inférieure est forte et épaisse. Les
dents sont saines, nettes, fortes, de bonne taille et régulièrement
implantées. Elles offrent un articulé parfait, régulier et complet en
ciseaux, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les
inférieures dans un contact étroit implantées à l’équerre par rapport
aux mâchoires.
Yeux: Les yeux paraissent étroits, disposés obliquement,
triangulaires, bien placés dans les orbites, noir ou d’un brun aussi
foncé que possible de façon à paraître presque noirs ; ils ont un éclat
perçant. La distance de la truffe aux yeux doit être sensiblement
supérieure à celle des yeux à l’occiput. Les yeux bleus en totalité ou
en partie sont un défaut.
Oreilles: Petites, minces, rapprochées ; le chien doit pouvoir les tenir
bien droites et elles doivent alors se dresser bien verticalement.
COU: Le cou est très musclé, long, avec un profil supérieur galbé. Il
va en s’amincissant des épaules vers la tête, il est exempt de fanon.
CORPS: Bien arrondi avec des côtes bien cintrées ; du garrot à la
région sternale, la hauteur de la poitrine est grande, de sorte que celleci
est plus près du sol que le ventre.
Dos: Court et fort. La ligne du dessus est horizontale derrière le
garrot. Elle forme une courbe ou arcure légère sur le rein.
Rein: Large et bien musclé.
Poitrine: Vu de face, le poitrail est large.
Ligne du dessous et Ventre: De la région sternale au ventre, elle
s’incurve gracieusement vers le haut.
QUEUE: Courte, attachée bas, portée horizontalement. Epaisse à la
base, elle s’amenuise en une fine pointe.
MEMBRES
MEMBRES ANTERIEURS: Le chien doit être solidement planté sur
des membres parfaitement parallèles. Chez le chien adulte, la
longueur des antérieurs, du coude au sol, doit être approximativement
égale à la hauteur de poitrine.
Epaules: Fortes et musclées sans être chargées. Les omoplates sont
larges, plates et bien attachées contre la paroi thoracique. Elles
doivent présenter de bas en haut une très nette inclinaison vers
l’arrière de leur bord antérieur, en formant un angle presque droit avec
le bras.
Coudes: Tenus droits et solides.
Avant-bras: Ossature ronde, la plus forte possible et de qualité.
Métacarpes: D’aplomb.
Pieds antérieurs: Ronds et compacts avec des doigts bien cambrés.
MEMBRES POSTERIEURS: Les membres postérieurs sont parallèles
lorsqu’ils sont vus de derrière.
Cuisses: Musclées.
Grasset: Bien coudé.
Jambes: Bien développées.
Pointe des Jarrets: Bien angulé.
Métatarses (Jarrets): Courts et forts.
Pieds postérieurs: Les pieds sont ronds et compacts ; les doigts sont
bien cambrés.
ALLURES: En action, le chien donne l’impression d’être bien soudé,
couvrant le terrain d’une allure régulière et facile à grandes enjambées
dégagées, d’un air preste qui lui est caractéristique. Au trot, les
membres se déplacent en restant parallèles, qu’ils soient vus de face
ou de derrière ; ils ne convergent vers une ligne médiane que lorsque
la vitesse augmente. Les antérieurs ont une bonne extension et les
postérieurs, par leur action régulière au niveau des hanches et la
bonne flexion des grassets et des jarrets, donnent beaucoup
d’impulsion.
PEAU: Elle épouse parfaitement la forme du corps.
ROBE
Poil: Le poil est court, plat, uni, dur au toucher et bien luisant. Le chien
peut présenter en hiver, un sous-poil de texture douce.
Couleur: Chez les chiens blancs, la robe est d’un blanc pur. La
pigmentation de la peau et les marques en tête ne constituent pas des
défauts. Chez les chiens de couleur, la couleur doit prédominer sur le
blanc. A égalité des autres points, le bringé doit avoir la préférence.
Le noir, le bringé, le rouge, le fauve et la robe tricolore sont admis. La
robe blanche mouchetée ou truitée est un défaut. La robe bleue et la
robe foie (marron) sont à rejeter.
TAILLE ET POIDS: La hauteur au garrot ne devrait pas excéder 35.5 cm.
Le chien doit donner l’impression d’avoir de la substance par rapport à
la taille. Il n’y a pas de limite de poids. Dans tous les cas, le chien doit
être bien proportionné.
DEFAUTS: Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré
comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses
conséquences sur la santé et le bien-être du chien.
DEFAUTS ENTRAINANT L’EXCLUSION:
 Chien agressif ou peureux
 Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre
physique ou comportemental sera disqualifié.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal
complètement descendus dans le scrotum.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×